Dernièrement, je suis tombée sur la prière de la sérénité en animant un cours de relaxation détente avec des personnes atteintes de sclérose en plaques. Je vais vous avouer que de travailler auprès de cette clientèle me fait grandement prendre conscience de l’importance de notre condition physique et de nos forces et faiblesses à l’entretenir. Revenons à cette prière, elle me donne un calme intérieur incroyable et je me suis mise à m’amuser à faire des liens avec la poursuite d'objectifs physiques. Au fond, à nous de l’appliquer sur tout ce qui nous occupe.

Mon dieu donnez-moi la SÉRÉNITÉ

d'accepter les choses que je ne peux changer,

le COURAGE de changer les choses

que je peux changer

et la SAGESSE d'en connaître la différence.


… d’accepter les choses que je ne peux changer

  • Je n’ai pas de pouvoir sur le chiffre qui apparaît sur ma balance.
  • Je n’ai pas de pouvoir sur ma génétique. Par exemple, notre génétique influence pour environ 25% de notre matière grasse et 50% pour la quantité de graisse viscéral. Il y a plusieurs autres facteurs influencés par la génétique, tels que notre santé métabolique et notre musculature.
  • Je ne peux pas changer les choix malsains du passé. Aujourd'hui, suis-je dans le regret ou je considère mes choix comme des expériences où j'ai appris?
  • Je ne peux pas savoir ce que me réservera le futur même si je préviens aujourd’hui. La phrase qui me revient toujours en tête est lorsqu'une personne m'avait dit, pour se justifier de ne pas arrêter de fumer: ''Mon grand-père est mort du cancer du poumon même s'il avait arrêté.'' Je suis encore en état de choc! Choisissons nos batailles!
  • Je ne peux pas contrôler les commentaires des autres, qu’ils me supportent ou me découragent dans mes choix. J'étais une grande dépendante aux commentaires des autres, ce qui me mélangeaient davantage dans mes décisions, jusqu'à ce que j'ai un déclic. Ce fameux déclic.


… de changer les choses que je peux changer

  • Je dois avoir le courage et la volonté de me transformer.
  • Je peux choisir aujourd’hui ma routine, ma discipline et mon alimentation. Mon métier est d'accompagner et conseiller les personnes à se transformer. C'est un bonheur d'être témoin de ses réalisations.
  • Je peux choisir d'adopter un mode de vie sain ou non. Je ne reprendrai pas l'exemple de l'arrêt tabagique.
  • Je peux choisir les modèles et les influences qui m’inspirent à devenir une version meilleure de moi. Lorsque j'ai compris que j'avais le pouvoir de choisir les personnes significatives, mon chemin s'est éclairci.
  • Je peux changer mes sentiments envers les autres et envers les modèles qu’on me projette, ils ne sont pas moi. C'est tellement normal d'envier, de ressentir de la jalousie, etc. Maintenant, comment je le transforme?
  • Je peux regarder les autres avec envie ou m'aimer moi. Ici, le choix semble simple.


… la sagesse d’en voir la différence

  • Je fais la différence entre mon objectif personnel, ce que je veux vraiment et ce qu’on me dicte d’être. Les messages sont partout autour de nous. Sommes-nous dans la poursuite de nos rêves et dans l'acceptation de soi?
  • Je fais la différence entre ce que je maîtrise et ce qui est hors de mon contrôle: les imprévus à l’horaire, mon sentiment de culpabilisation, les étapes du processus de changement, la rechute, la discipline, les choix, la signification de l'équilibre.
  • Je fais la différence entre les choix et les images véhiculées qu'on me proposent/imposent et les réactions personnelles suscitées en moi. L'émotion est un messager, quel besoin réel cela éveille en moi?

Je t’invite à réfléchir et à créer ta propre prière de sérénité selon ta situation et tes objectifs.

Maryline Provost


Maryline Provost kinésiologue et directrice en développement