Et puis ? Avez-vous adopté des trucs de nos membres suite à l’article précédent ? En voici d’autres qui pourraient vous intéresser !

Gérer les bobos du corps

L’activité physique vient parfois avec ses maux. D’origines très variées, ceux-ci méritent notre attention afin de pouvoir poursuivre nos activités. Que faire pour gérer ces maux ? Tous les conseils qui suivent proviennent des expériences des membres de MonGymenligne.

Pendant les entraînements, il est d’abord important d’y aller à son rythme et de tenir compte de ses capacités. Il faut s’écouter ! On prend le temps de faire un échauffement pour activer les muscles avant l'entraînement. Certains optent pour des bas et des manchons de compression qui permettent d’éviter les courbatures et certaines blessures. On mentionne également l’importance de varier l'entraînement pour ne pas toujours faire travailler les mêmes zones de la même façon.

Après l’activité physique, on prend le temps de bien s’étirer pour éviter les courbatures. À la maison, on se fait couler un bain chaud dans lequel on peut ajouter du sel d’epsom, riche en magnésium. Le même principe s’applique pour le bain de pieds. Les massages sont aussi très populaires; comme produit, on suggère le baume de tigre, l’huile d’arnica (certains l’utilisent en granules), les huiles essentielles et, pour les douleurs inflammatoires plus intenses et localisées, le Voltaren.

Finalement, pour les douleurs plus chroniques ou les blessures qui ne peuvent être guéries, on consulte en physiothérapie, kinésiologie ou ostéopathie.

Gérer ses fringales et ses envies de sucre

Pour la majorité des membres qui se sont exprimés sur le sujet, les fringales, ce n’est pas facile à gérer. Toutefois, plusieurs ont trouvé des trucs pour le faire. Premièrement, on mentionne ceci : “ les fringales et les rages de toutes sortes sont les conséquence de privations. Il faut donc qu'elles fassent partie de l'alimentation, tout simplement; comme ça, le corps ne sera pas en manque”. Intégrer des aliments qui nous font plaisir dans notre quotidien, toujours en respectant un certain équilibre, on aime !

Parmi les réponses obtenues, il est souvent question de “se parler, se raisonner”; une membre mentionne qu’elle fait des exercices respiratoires de yoga, qu’elle repense à ses repas de la journée et qu’elle réfléchit à ce qui est à l’origine de ses envies : est-ce dû à une contrariété, au stress, etc. ? Sur ce point, j’ajouterais également de songer au rôle des hormones : le cycle menstruel de la femme influence l’appétit et les envies de sucre*. Cette approche réflexive permet d’agir sur les causes et pas seulement sur leur manifestation, c’est-à-dire l’envie de grignoter; on peut alors penser qu’atténuer ou enrayer la cause permettra de faire la même chose avec les fringales.

En attendant de travailler à éviter les privations et à réfléchir aux causes de nos fringales, voici, en vrac, les autres trucs relevés :

-boire de l’eau, du thé ou de la tisane

-manger des noix : amandes, noix de cajou

-manger des fruits, frais ou secs. La pomme semble avoir la cote !

-aller se coucher !

*http://plus.lapresse.ca/screens/2e7d9f4b-d1f2-419c-adbc-d8acadeb1555__7C___0.html



Annik Gilbert

Maman, enseignante et ambassadrice pour MonGymEnLigne
Ambassadrice Beauty Counter