La science confirme l’expérience d’un million de pratiquants : la méditation maintient en bonne santé, aide à prévenir de multiples maladies, rend plus heureux et améliore les performances de tâches physiques ou mentales.


Pour les employés :

CERVEAU & PERFORMANCE

• Améliore la concentration et la capacité à travailler sous le stress (étude menée par Katlheen Maclean de l’Université de Californie)

• Améliore le traitement de l’information et la prise de décision (étude menée par Eileen Luders, professeure-adjointe du laboratoire de Neuro Imaging de UCLA).

BIEN-ÊTRE PSYCHOLOGIQUE

• La méditation réduit le stress et l’anxiété en général (étude de l’Université du Wisconsin-Madison).

BIEN-ÊTRE PHYSIQUE

• La méditation affecte les gênes qui contrôlent le stress et l’immunité (étude de la Havard Medical School).

RELATIONS

• La méditation améliore l’empathie et les relations positives (étude de l’Université Emory).


Pour les élèves :

BIEN-ÊTRE PHYSIQUE, PSYCHOLOGIQUE, RELATIONNEL

• Augmentation de la rétention cognitive ;

• Augmentation de l’optimisme et des émotions positives ;

• Réduction de l’hostilité et des conflits avec ses pairs ;

• Diminution du stress et de l’anxiété ;

• Augmentation de la concentration ;

• Augmentation de l’estime de soi.


Pour les enseignants :

• Amélioration des qualités personnelles telles que l’ouverture d’esprit, la bonté, l’empathie, la compassion, l’acceptation, la confiance, la patience, la non-résistance, la concentration et l’attention ;

• Amélioration de la santé physique et mentale suite à un apprentissage de la pleine conscience, qui inclut des conditions particulières à la profession d’enseignant, comme le stress et le burnout ;

• Amélioration de l’autoefficacité de l’enseignement (Compilation d’études de la pleine conscience dans les écoles par Katherine Wear de l’Université de Southampton et Exeter).


Pour les écrivains :

• La méditation augmente la capacité à rester concentré malgré la distraction (Étude de l’Université Emory à Atlanta) ;

• La méditation pleine conscience favorise la créativité (Recherche de l’Université de Leiden aux Pays-Bas).


Pour les personnes âgées :

• La méditation favorise la paix et la tranquillité ;

• 30 minutes de méditation par jour réduisent non seulement le sentiment de solitude, mais également le risque de maladies cardiaques, de dépression, de maladie d’Alzheimer et de mort prématurée (Le Journal Brain, Behavior and Immunity) ;

• La pratique de la pleine conscience aide à prévenir l’asthme, l’arthrite rhumatoïde et les maladies inflammatoires intestinales chroniques (Recherche menée par des neuroscientifiques de l’Université du Wisconsin- Madison).


Pour les personnes souffrant de troubles psychologiques :

• La pratique de la méditation permet de réguler les troubles de l’humeur et de l’anxiété (Conclusion de plus de 20 études contrôlées issues de PubMed, Psycinfo et de bases de données Cochrane ;

• Elle aide à gérer l’hyperactivité et le trouble de déficit d’attention (Étude réalisée avec 50 patients adultes atteints d’un TDA, thérapie cognitive selon le programme MBCT).


Pour les personnes incarcérées :

• La pratique de la méditation de l’amour bienveillant améliore l’empathie et les relations positives ;

• La méditation réduit les préjugés raciaux et reliés à l’âge (étude de l’Université du Michigan) ;

• Elle permet une réduction de l’hostilité et des conflits avec ses pairs.


Pour les sportifs :

• La méditation centrée sur la respiration peut améliorer les performances sportives ;

• Une autre étude réalisée par le Mind Body Medical Institute a démontré que la méditation de ‘’réponse de relaxation’’ engendrait la production d’oxyde nitrique. Or, ce vaisseau dilatateur est bien connu des sportifs puisqu’il contribue à une plus grande efficacité lors de la distribution de l’oxygène et des nutriments dans les muscles, et donc à une meilleure performance sportive, à une meilleure récupération et à une diminution de la fatigue musculaire ;

• Elle améliore la vigilance psychomotrice et peut diminuer le besoin de sommeil ;

• La méditation améliore la concentration, l’attention et la capacité à travailler sous stress.


Pour les patients et malades souffrant d’autres pathologies :

• La pleine conscience diminue la dépression ;

• La pratique de la pleine conscience est utile pour les patients ayant reçu un diagnostic de fibromyalgie (Étude publiée dans PubMed) ;

• La pratique de la pleine conscience diminue les troubles inflammatoires (Étude menée en France et en Espagne au centre UW-Madison Waisman) ;

• La méditation réduit la pression artérielle ;

• La méditation réduit le risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires-cérébraux (Étude publiée dans l’American Journal of Cardiology, en mai 1996).


Joanie Lafrenière
Massothérapeute agréée
Kinésiologue B. Sc.




François Thibault
Entraîneur certifié en santé globale
Spécialisé en Yoga Japonais & Méditation





Essayez cette méditation offerte gracieusement par Kinervie.