• Privation....
  • Attention...
  • Culpabilisation.....
  • Résolution....


Ce sont tous des mots qui prennent trop de place en cette période de l'année festive : deux semaines pour voir la famille et les amis que l'on ne voit pas assez souvent ( ou pas :P ) le reste du temps; une période où l'on devrait être moins axé sur notre apparence et plus sur le bien-être, le nôtre et celui des autres.

Pourquoi se mettre autant de pression ? Quelques semaines avant, on se dit déjà: « Je dois faire attention et me priver (privation) de manger des pâtes, des sucreries, de trop gros repas, aller 8X plus au gym avant cette date pour être prête physiquement pour les partys ».

Après le 21, c'est : « Je dois contrôler (faire attention) ce que je mange le jour pour pouvoir manger et boire les soirs de festivités »

Après le début des festivités, c'est : « J'ai trop mangé de dinde et de cupcakes, bu trop de vin .. (culpabilisation).

On se dit alors que le 2 janvier, à 6 heures am, on sera au gym et qu'on ne mangera plus jamais comme ça, qu'on va faire toutes les fameuses ''détox'' pour nettoyer le foie (qui n'est pas comme un filtre de piscine!), qu'on a hâte au mois sans alcool.. Que .. Que … Que ….. (résolution).

Le temps des fêtes, c'est une période qui donne à plusieurs un petit répit côté horaire. C'est un temps pour lire, jouer dehors, visiter des musées, regarder des films en pyjama ou au cinéma, se coucher et se lever plus tard.

Et oui, c'est aussi le temps de la bonne bouffe, des rencontres qui s'éternisent devant 1-2-3 .. verres de vin. De la 2e assiette de bonne tourtière de grand-maman et des ti-biscuits de tante Yvette … C'est le temps de faire un bilan de son année, de ce que l'on voudrait pour la prochaine... mais il ne faut pas devenir fou et se mettre une pression qui n'a pas sa raison d'être.

Manger tous vos repas en tout temps, même les jours de partys, c'est la meilleure façon de ne pas surmanger (« binge eater ») sans contrôle le soir venu, car vous aurez mangé à votre faim le reste de la journée. C'est tellement ancré depuis que l'on est petit, après avoir entendu nos grands-mères et nos tantes dire : « J'ai pas mangé de la journée juste pour ce soir » que oui, c'est difficile de changer notre perception du temps des fêtes, mais il faut tout de même essayer.

Vous verrez comment cela va vraiment changer la perception de vous et de votre corps à la fin de ces deux semaines.

Bonne vacances des fêtes!



Geneviève Fontaine

Naturopathe et entraineuse personnelle
Ambassadrice pour MonGymEnLigne