Je te parle souvent de la façon dont les femmes sont représentées [modifiées] par les médias. Tu sais? Photoshop, idéal minceur irréalisable, pression sociale?

Entre les crèmes anti-âge qui te vendent la jeunesse éternelle, les soins anti-cellulite qui te promettent des cuisses infra-rouges toutes lisses, les publicités de toutes sortes qui mettent en vedette des mannequins déjà minces encore plus minces, il est difficile de se faire une confiance en soi et d’être sûre de nous et notre corps, à tout âge.

Malheureusement, les gyms conventionnels ne font pas exception dans cette pression sociale. Tu l’as déjà entendu plusieurs fois celle-là: « l’été s’en vient » Ouuuuhhhh…. terreur suprême. Il faut maintenant rentrer dans son bikini pour l’été. Et on a 3 mois pour faire ça. Achetez vite un programme de remise en forme, des pilules miracles, l’été s’en vient et on va voir ta peau. Je sors ma voix diabolique: l’été s’en vient.

Il y a quelque chose que j’ai compris quand mon fils est né: être grosse, c’est pas si pire que ça. J’ai pas compris ça pendant ma grossesse malheureusement, mais juste après que le fruit de mes entrailles ait sorti sa binette de ma bedaine. J’ai passé le dernier trimestre de ma grossesse à penser que j’étais rendue la plus moche au monde au lieu d’apprécier le fait que j’étais en train de donner la vie à un petit bonhomme tout en santé. J’étais grosse et enceinte de 9 mois et j’étais top shape, car je faisais encore du rollerblade, du cardio et de la musculation et mon cours de step 1X par semaine. J’étais top shape, comprends-tu? Mais pas selon les standards de beauté actuels. Alors je me sentais minable. Et je ne suis pas la seule à m’être sentie comme ça. Ni la dernière.

J’aimerais ça que tu finisses par comprendre quelque chose: t’es belle. Être Top shape pour l’été, c’est pas rentrer dans son bikini avec tes fesses bombées pis ton ventre plat. C’est pas ça l’important dans la vie. En réalité, si tu cours après un objectif qui est modifié par photoshop, les chances que tu atteignes ledit objectif sont quasi nulles. Et qu’est-ce qui se passe quand notre objectif est irréaliste? On échoue. On abandonne. On culpabilise. Et on recommence ce cercle vicieux.

Je vais te le dire c’est quoi être top shape. Lis bien là.

Être top shape, c’est pouvoir courir avec son enfant. C’est être heureux de faire du vélo avec sa famille. C’est être assez énergique pour planifier une journée active à l’extérieur. C’est faire plus de squats que ce que tu faisais hier. C’est se mettre en action et progresser, selon son rythme.

Si t’es essoufflée juste à regarder tes runnings, si t’as mal dans le dos juste à être debout, si tes genoux veulent exploser après un pallier d’escaliers, c’est parce que t’es pas Top shape. Et on s’en fout que ça soit pour l’été ou pas. Lâche la pression du bikini. Relativise l’importance de l’esthétique.

Commence par mettre un running, puis le deuxième et va marcher dehors. Un pas à la fois. Entoure toi de gens qui t’encouragent, fixe toi des objectifs réalistes, demande de l’aide d’un entraineur et d’un nutritionniste. Ne reste pas toute seule là-dedans, il y a plein de ressources et de groupes de motivation comme celui de notre Ambassadrice Nathalie Breton ici. Fais notre défi, Top Shape pour l’été, mais fais-le pour les bonnes raisons. Fais-le pour être en forme physique et mentale et non pas pour rentrer dans un bout de tissu.

Alors… prête pour ignorer les pubs de gyms conventionnels et bouger pour ta santé?